Agir sur l’environnement : des gestes à portée de main

Des lycéens du Béarn apprennent en famille à améliorer leur bilan carbone. Ils deviennent ainsi, auprès de leur entourage, acteurs et ambassadeurs d’un mode de vie durable.

Sensibiliser par l’expérimentation

La préservation de l’environnement est devenue au fil des ans un enjeu reconnu. Mais les solutions à appliquer dans nos vies de tous les jours ne vont pas de soi. Chacun doit pourtant devenir plus responsable et adapter son mode de vie.

Depuis 2002, Ecocène agit en faveur du développement durable et des comportements écocitoyens, auprès des tous les publics en Aquitaine et principalement en Béarn.

Pour encourager les familles à modifier leurs habitudes de consommation, l’association a entrepris d’impliquer des lycéens dans un projet innovant. Tout au long de l’année scolaire, quatre classes de Seconde suivent un programme mêlant connaissances scientifiques et actions quotidiennes concrètes.

 Photo présentation coach carbone

Petits gestes, grands effets

Les familles des lycéens se soumettent à l’évaluation d’un outil spécifique : Coach Carbone ®. Transports, logement, équipements, alimentation, les principaux postes de dépenses sont passés en revue. Un premier diagnostic estime le niveau d’émission de gaz à effet de serre du foyer. Toutes ces données sont collectées, initiant un travail de réflexion puis de préconisations. Ensuite, un plan d’action est établi par les jeunes et leurs familles. Il permet de comparer les données au diagnostic initial et met en avant les émissions évitées et les économies réalisées.

Coach Carbone 2

En parallèle, Ecocène intervient tout au long de l’année, en classe et à distance, pour approfondir les connaissances scientifiques en matière de changement climatique et accompagner enseignants, lycéens, et leurs familles dans la démarche. En fin d’année scolaire, l’ensemble des participants sont conviés à une journée d’échanges et de valorisation. C’est alors l’occasion de rencontrer les partenaires du projet et des chercheurs mais aussi de découvrir les différents supports et productions réalisés par les autres élèves engagés dans le projet. La méthode, réutilisable et reproductible, pourrait être développée plus largement dans d’autres lycées. L’association a déjà cumulé les préconisations d’une centaine de familles : de quoi alimenter des données constructives pour concilier, sur un même territoire, consommation et préservation de l’environnement.

« La subvention soutient l’animation dans les classes, la journée d’échanges et de valorisation et l’impression de supports de communication ».

Voir tous les projets